> COMMUNIQUÉ DE PRESSE
[english]

Disparitions forcées de Défenseur des Droits de L’homme en République Démocratique du Congo

Banjul, le 12 Juillet 2007 : La Rapporteure Spéciale de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples (CADHP) sur les Défenseurs des Droits de l’Homme en Afrique, Me Reine Alapini-Gansou exprime s sa profonde inquiétude suite aux informations selon lesquelles des actes de violences dirigés contre les Défenseurs des Droits de l’Homme en République Démocratique du Congo (RDC).

Elle exprime sa profonde inquiétude suites aux rapports qui font état de disparitions forcées de défenseurs des droits de l’homme  en RDC ; dans le Kivu particulièrement où l’on note ces derniers temps que plusieurs défenseurs des droits de l’homme sont harcelés , arrêtés, enlevés, torturés ou assassinés.

La Rapporteur Spéciale en appelle aux autorités de la République Démocratique du Congo afin qu’elles prennent toutes mesures nécessaires et diligentes pour garantir aux défenseurs des droits humains en RDC la liberté et la sécurité requises dans l’exécution de leur mission. Le gouvernement de la République Démocratique du Congo devrait assurer à ceux-ci leur intégrité physique et psychologique.

La Rapporteure Spéciale rappelle au Gouvernement de la République Démocratique du Congo ses engagements au titre de la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, au titre de la Déclaration des Nations Unies sur les Défenseurs des Droits de l’Homme. La Rapporteure Spéciale invite le gouvernement de la RDC à assumer ses obligations contenues dans les Déclarations de la Grande Baie et de Kigali, et dans d’autres instruments Internationaux relatifs aux droits humains ratifiés par la RDC.